Bad teachers

01/02/2012

Hier, grève des profs/instits/enseignants. Les intentions sont louables, je ne conteste pas.

Mais dans mon petit village, les 3 enseignants (ainsi que les personnes qui les aident pour les tout petits) avaient fait passer un mot le lundi pour dire qu’ils seraient malades jusqu’à jeudi. Comme j’ai passé le week-end à vomir sur mon canapé, je peux y croire un peu, mais quand même, c’est un peu fort.

Dans le village de Tata Simone, l’enseignante a fait passer un mot pour dire qu’elle ferait grève mais finalement le lendemain elle était là, sans enfants du coup.

Dans les deux cas, belle opération, les enseignants restent chez eux (ou tranquille sans enfants) tout en ne voyant pas leur salaire réduit par une journée de grève. Bravo, bel esprit.

Mais au final, servent-ils vraiment à la cause ? Ils ne seront pas comptabilisés comme grévistes, donc le message à faire passer est quasi nul. Donc l’intérêt c’est juste profiter d’une journée pour glander gratos ? Si oui, bravo, bel esprit².

Bisous.

-Clémentine

Bad teachers

Publicités

A vous la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s